Sensploration

Combien de fois vous est-il arrivé de goûter le même whisky plusieurs fois et d’avoir à chaque fois l’impression qu’il était différent ? Lors d’une soirée d’hiver tranquille devant la cheminée par exemple, le goût du dram était complètement différent de celui qu’il avait eu lors d’un après-midi d’été ensoleillé.

SENSPLORATION – Le professeur Charles Spence étudie comment les impressions atmosphériques et sensorielles influencent l’appréciation du whisky. Son article passionnant propose quelques explications auxquelles je ne peux que souscrire.

Bien entendu, vous trouverez également dans le nouveau numéro d’Outturn une grande variété d’embouteillages. Cela vous permettra de vous faire votre propre avis sur la question.

Vous pourrez essayer deux mises en bouteille de la Distillerie 107 : le 107.24: Moumine prêt à cuire, vieilli dans un 1st Fill ex-Sherry Butt ou le 107.23: Epicé et substantiel, d’abord vieilli dans un ex-Oloroso Butt avant d’être décanté dans un 2nd Fill Toasted Butt. Ou bien le Lowlands classique 5.75: Délice fruité.

Pour les amateurs de raretés absolues, je recommande le 64.7. Ce n’est que le septième fût et il n’y en aura probablement plus beaucoup ensuite, car la distillerie a fermé en 1998 et a été démolie en 2013. Aujourd’hui, sur le même site se trouve la nouvelle distillerie de whisky Dalmunach.

Comme toujours, j’espère que ces découvertes vous procureront beaucoup de plaisir. J’espère que nous pourrons reprendre nos dégustations en septembre. J’ai hâte et me réjouis de revoir beaucoup d’entre vous en personne.

Patric Lutz

Download Outturn (PDF)

Online-Shop (début des vents nouvelles bouteilles: 7.8.2021)