Pour s’y retrouver et en profiter le mieux possible : votre guide spécial festival

La saison des festivals de whisky bat à nouveau son plein cette année. Il s’agit donc d’en tirer le meilleur parti ! Unfiltered a demandé à certains de nos festivaliers les plus expérimentés leurs conseils pour non seulement vous aider à vous y retrouver, mais surtout pour vous permettre d’en profiter le mieux possible, surtout si vous manquez un peu d’expérience. Voici leurs conseils…

Hans Offringa

Ambassadeur honoraire SMWS, Pays-Bas

Préparez-vous bien ! Que ce soit pour un événement de trois à quatre heures ou un festival de cinq à huit jours, il y a tellement de whiskies et d’activités au choix que vous risquez de vous perdre dans les possibilités et d’oublier ce que vous aviez prévu de faire au départ.

Réservez à l’avance ce que vous ne voulez vraiment pas manquer, et prenez le temps de profiter pleinement d’un événement particulier, au lieu de vous précipiter de l’un à l’autre.

Kelly Carpenter

Co-fondatrice SMWS Canada

La chose la plus importante pour moi est d’avoir un code de conduite : « l’étiquette du festival ». Ayant été des deux côtés de la table au fil des ans, en tant que participante et ambassadrice, je suis sensible au fait que les gens soient obligés de faire la queue pendant longtemps pour essayer un dram. Respecter l’étiquette du festival, c’est faire attention à ne pas rester trop longtemps debout à l’avant de la table, monopolisant l’ambassadeur et empêchant les personnes derrière d’avoir un dram.

Tenez compte de l’affluence à la table et choisissez le bon moment pour dire un mot ou deux. Les ambassadeurs feront de leur mieux pour parler avec un enthousiaste, mais il est important de rester courtois envers toutes les autres personnes présentes qui essaient aussi d’en profiter.

John McCheyne

Ambassadeur SMWS master brand

Avant d’y aller, choisissez parmi les whiskies proposés les quatre que vous voulez vraiment déguster. Arrivez assez tôt pour essayer d’obtenir une bonne dose des quatre whiskies de votre choix. Choisissez un endroit à l’écart de la foule pour pouvoir les déguster correctement et bien les apprécier. Prenez des notes, vous aurez ainsi une bonne évaluation des whiskies de votre sélection.

Après cette dégustation en privé, vous pourrez vous joindre à la foule, retrouver vos amis et avaler un peu de tout ce qui passe en racontant n’importe quoi. Mais ne vous faites pas d’illusions, après avoir goûté d’un peu de tout, vous n’aurez plus grand chose de sensé à dire à propos du numéro 14 au pub plus tard dans la soirée.

Matt Bailey

Responsable pays et ambassadeur SMWS Australie

Les festivals de whisky, surtout pour les novices, peuvent être déconcertants. Il y a souvent des dizaines de tables d’exposants dispersées dans un grand hall, tous désireux de vous présenter leurs whiskies, mais votre palais ne peut pas tout supporter en une journée. Commencez donc par vous faire un parcours pour apprendre à connaître la salle. Après une douzaine de drams, mais peut-être même avant, vous risquez de vous mettre dans l’embarras ou de mettre quelqu’un d’autre dans l’embarras, alors allez-y doucement.

Commencez léger, finissez par les plus forts. Même si vous êtes un fanatique de tourbe, ne vous précipitez pas sur les sélections fortement tourbées dès le début. Vous ne commenceriez pas une dégustation de vin par un Barolo luxuriant, mais plutôt par un vin blanc léger. Enfin, parlez avec les exposants. Ils ont toujours des idées passionnantes à propos des boissons qu’ils proposent et des anecdotes sur les distilleries. Ils s’efforceront sûrement de vous faire partager leur expérience de producteur. Prenez votre temps, faites votre parcours, ne vous ridiculisez pas, dialoguez et amusez-vous !

Thomas Korsgaard

Ambassador SMWS Danemark

Réservez votre hébergement le plus tôt possible. Dans le cas d’événements comme le Feis Ile, cela peut signifier au moins un an à l’avance. Si vous souhaitez vous installer à proximité de l’endroit où se déroulent les festivités, il vous faudra être rapide. J’essaie toujours de trouver un logement dans des maisons où l’on peut s’asseoir avec ses amis le soir pour partager un dram et nos histoires. Les personnes participant à ces festivals forment comme une famille internationale sans frontières au sein de laquelle les amitiés peuvent durer toute une vie. Comme dit l’un de mes amis :  «Ce sont les gens qui font le festival !».