Personnellement, je préfère déguster mon whisky dans un verre Society, pur ou parfois en y ajoutant délicatement quelques gouttes d’eau. Cette dégustation est d’autant plus agréable qu’elle est accompagnée du tout nouveau podcast de la Society.

Le nouveau podcast de la Society

Dans ce podcast, que vous trouverez soit sur whiskytalk.fireside.fm soit sur la plupart des services de streaming (Spotify, iTunes, Google Podcasts, Stitcher, Tuneln, iheartradio et quelques autres), des personnes passionnées parlent de la production du whisky, de leurs lieux et leurs histoires. Les 2 premiers épisodes avec Pip Hills, le fondateur de la Society, enregistrés en direct dans les Vaults, sont particulièrement remarquables. À l’avenir, un nouvel épisode devrait être publié chaque mois.

Accords mets et whiskies

Franz Scheurer, membre de SMWS en Australie, est un maître dans l’art de combiner le whisky avec les mets. Il travaille en tandem avec divers chefs cuisiniers pour trouver des accords gustatifs parfaits et souvent inattendus. « Le whisky, comme le vin, a une saveur caractéristique, et ces arômes et saveurs doivent soit être assortis à des arômes et des saveurs similaires, soit offrir un contraste bien distinct », dit-il. « Par exemple, les notes de gingembre dans les aliments peuvent refléter les arômes de gingembre d’un whisky épicé et sucré, ou contraster avec les notes charnues – pensez aux whiskys de la distillerie 76. La plus grande différence avec le vin, cependant, est la teneur élevée en alcool du whisky. Il est doux par nature et tolère des arômes assez lourds, comme le piment ou le chocolat. »

Lorsqu’il s’agit de trouver l’harmonie parfaite entre un mets et le whisky, Franz recommande l’approche expérimentale. « Prenez un plat, dégustez-le accompagné d’autant de whiskys différents que possible jusqu’à ce que vous trouviez celui qui enchantera le plus harmonieusement vos papilles », dit-il. Puis vient la partie la plus importante – essayez de vous souvenir des arômes que le whisky et le plat évoquent et la raison pour laquelle ils forment un mariage savoureux. La prochaine fois, vous pourrez recourir de nouveau à cette expérience pour trouver de nouvelles harmonies. »

En guise d’apéritif, le cocktail créé par Simon Schmidlin avec PTB.M01 : Fée tourbée est parfait. Il est indispensable à toutes les fêtes estivales et peut être réalisé en un tournemain. Vous trouverez la recette ici ; le kit complet composé de Whisky, Dry Ginger et Cocktail Bitter peut être commandé directement dans notre boutique en ligne.

Pour le plat principal, je vous recommande le fût n° 66.145 : Bien flambé avec un poulet légèrement grillé. La viande n’est pas trop lourde et les notes corsées de sirop d’érable et de confiture avec un soupçon de sauce barbecue créent un contraste intéressant qui éveille les papilles.

Pour le dessert, ce sera certainement quelque chose de la catégorie épicée et sucrée comme le fût n° 113.19 : L’heure de la banane au thym. Ce whisky offre une palette fascinante d’arômes, allant de la tarte aux pommes et aux poires au piquant du piment, au camphre et aux bananes cuites. Ce n’est pas tout à fait un dessert dans un verre, mais l’accompagnement parfait d’une crème à la vanille ou d’un cheese cake.

D’après ma propre expérience, je peux affirmer qu’il n’existe pas de règles particulières pour associer le whisky aux mets. Voilà pourquoi je vous recommande de rester ouvert et curieux – certaines combinaisons vous donneront envie de recommencer, d’autres non, mais le facteur plaisir sera toujours au rendez-vous !

Je vous souhaite beaucoup de plaisir avec vos propres expériences et profitez du début de l’été avec nos whiskys variés et colorés.

A votre santé !

Patric Lutz
SMWS Switzerland llc